Les services utiles


Santé ⬇️

Dans les villages de réfugiés

Les services de santé sont fournis gratuitement dans les villages de réfugiés (Ali Addeh, Holl Holl et Markazi). Si vous avez besoin d’une assistance médicale (urgente ou non), veuillez-vous adresser au centre de santé géré par le ministère de la Santé du lieu où vous résidez. La réorientation vers un hôpital de région ou de la capitale relève de la décision du médecin. Pour que vos soins soient pris en charge dans les hôpitaux de région ou de Djibouti ville, vous devez être en possession d’une fiche de référence.

En milieu urbain

En milieu urbain, vous devez vous prendre en charge les coûts liés aux soins médicaux. Certaines personnes aux besoins spécifiques peuvent se voir octroyer une assistance médicale en milieu urbain selon la procédure en vigueur.


Survivant(e) de violence sexuelle et basée sur le genre (SGBV) ⬇️

L’Union Nationale des Femmes Djiboutiennes (UNFD) fournit des services de prévention et de réponse aux violences sexuelles et basées sur la genre aux réfugiés et aux demandeurs d’asile dans la ville de Djibouti et les trois villages (Ali Addeh, Holl Holl et Markazi).

Contact UNFD Djibouti : 📞 +253 21 35 04 21

L’UNFD vient en aide aux réfugiés et demandeurs d’asile principalement grâce à une prise en charge des survivant(e)s. Le HCR avec son partenaire offre l’assistance suivante :

  • Assistance psycho-sociale: accueil, écoute et référence vers les services adéquats
  • Conseil individuel
  • Référencement et suivi des cas y compris visites à domicile
  • Séances de sensibilisation et de discussions de groupe pour la mobilisation communautaire.

Contacts UNFD Markazi : 📞 77882005 / 📞 77065766

L’accueil et l’écoute au village de Markazi se fait du dimanche au jeudi de 08h à 13h; 14h à 16h30.


Protection de l’enfance ⬇️

International Children’s Action Network (ICAN) fournit des services de protection de l’enfance pour les réfugiés dans la ville de Djibouti et les trois villages (Ali Addeh, Holl Holl et Markazi). Le HCR et ICAN offrent les services suivants :

  • Sensibilisations communautaires et formations des leaders et membres de comités
  • Activités récréatives dans les espaces adaptés aux enfants
  • Prise en charge des enfants à risques: l’identification, les évaluations des intérêts supérieurs, la gestion des cas

L’accueil et l’écoute des enfants à risques tant réfugiés que demandeurs d’asile se fait au quotidien de dimanche à jeudi entre 08h et 16h30.

CONTACT ICAN : 📞 +25377747662 / 📞 +25377254924


Documentation et état civil ⬇️

Le HCR, en collaboration avec l’ONARS, délivre les documents d’identité aux réfugiés et demandeurs d’asile. Il s’agit des attestations de réfugié et demandeur d’asile, ainsi que les cartes d’identité de réfugié.

La délivrance des documents d’état civil implique plusieurs acteurs et varie selon les types de documents.

  1. Acte de naissance : il est délivré par l’autorité d’état civil, à savoir la Sous-Préfecture, après transmission de la déclaration de la naissance par le Centre de santé et remise de timbres fiscaux par l’ONARS.
  2. Acte de mariage : délivré par le Qadi, avec l’assistance l’UNFD
  3. Certificats de divorce :  délivré par le Qadi, avec l’assistance l’UNFD

L’Office Nationale d’Assistance aux Réfugiés et Sinistrés (ONARS) est situé à Haramous, sur la route de la Siesta, en face du Casino.

Téléphone 📞 21 35 67 51
Horaires d’ouverture : 08h00 – 16h30

Contact UNFD Djibouti : 📞 +253 21 35 04 21

Contacts UNFD Markazi : 📞 77882005 / 📞 77065766


Détentions et rafles ⬇️

Rafles :

Le bureau reçoit assez régulièrement des réfugiés et demandeurs d’asile raflés en ville et reconduits à la frontière. Le bureau les assiste en leur délivrant des copies de leurs documents.

Détentions :

Les cas de détention déclarés sont suivis par le HCR et l’ONARS, qui effectuent des visites dans les centres de détention.

Contacts HCR Ali Sabieh 📞 +253 77853144 / 📞 +253 77599683

Contact HCR Djibouti 📞+253 21352200 📞 +25321354271 📞+25321359668


Education ⬇️

Dans les villages de réfugiés

Dans les villages des réfugiés, le MENFOP assure les services d’éducation au niveau de la maternelle, du primaire et du secondaire. Les services de l’éducation sont gratuits dans les camps des réfugiés.

Si vous avez besoin d’une orientation et/ou d’une assistance en matière d’éducation, adressez-vous :

  • Aux directeurs des écoles disponibles dans les villages ;
  • Aux représentants/comités des réfugiés dans les camps pour obtenir des conseils et orientations en matière de l’assistance

En milieu urbain

À Djibouti ville, vous avez le libre choix d’inscrire vos enfants dans les écoles publiques et/ou privées. Vous devez prendre en charge les coûts liés à l’éducation de vos enfants.


Opportunités économiques ⬇️

Les réfugiés et demandeurs d’asile ont le droit de travailler. L’attestation de réfugié, ainsi que l’attestation de demandeur d’asile, vaut permis de travail sur le territoire de Djibouti. Ceci est indiqué dans le Décret présidentiel 2017-410/PR/MI sur les droits fondamentaux des réfugiés et demandeurs d’asile.

Comme employé, quels sont les droits d’un réfugié ?

Les réfugiés et demandeurs d’asile reçoivent le même traitement que les nationaux en ce qui concerne la législation nationale du travail, et sont donc concernés par le Code du Travail.

Vous avez droit à :

  • Un contrat de travail
  • Un salaire minimum
  • Congés payés annuels (2,5 jours par mois) après un an de service
  • Congés de maternité (6 mois)
  • Compensation en cas d’accident de travail
  • La durée de travail maximum est 48h par semaine, et toutes heures supplémentaires sont rémunérées

Un réfugié peut-il ouvrir sa propre entreprise à Djibouti ?

Oui, tous réfugiés ont le droit de s’enregistrer comme entrepreneur et d’ouvrir une entreprise sur le territoire de Djibouti. L’exercice d’une activité commerciale pour les réfugiés et les demandeurs d’asile est soumis aux mêmes conditions et formalités que les nationaux. Un réfugié a la liberté d’association et peut aussi ouvrir une organisation non-gouvernementale à but non-lucratif.

Un réfugié peut-il exercer une profession libérale à Djibouti ?

Oui, pour l’exercice d’une profession libérale, les réfugiés et demandeurs d’asile sont soumis aux formalités nécessaires pour obtenir l’agrément requis.

 


Voir aussi

<< Retour à la page d’accueil
>> Choisissez un autre pays sur help.unhcr.org