Informations sur le transit frontalier  

L’entrée des étrangers au Brésil, dans le cadre de la pandémie COVID-19, est régie par des ordonnances interministérielles, qui sont mises à jour mensuellement par le gouvernement fédéral. Dans sa dernière mise à jour, l’ordonnance 470 du 2 octobre 2020 (cliquez ici pour y accéder), maintient l’autorisation pour les étrangers d’entrer au Brésil via n’importe quel aéroport du pays, à condition que les conditions migratoires soient remplies, telles que l’obtention d’un visa d’entrée lorsque c’est requis.
L’ordonnance maintient la restriction exceptionnelle et temporaire à l’entrée des étrangers de toute nationalité dans le pays par route, par voie terrestre ou par voie navigable et la prolonge de 30 jours supplémentaires. Ces restrictions ne s’appliquent pas au Brésilien, né ou naturalisé; immigrant avec résidence permanente, pour une durée déterminée ou indéterminée, sur le territoire brésilien; professionnel étranger en mission au service d’une organisation internationale, pour autant qu’il soit dûment identifié; employé étranger accrédité auprès du gouvernement brésilien; étranger qui est l’époux, le partenaire, l’enfant, le père ou le curateur d’un Brésilien ou dont l’entrée est spécifiquement autorisée par le gouvernement brésilien en raison de l’intérêt public ou pour des raisons humanitaires; et titulaire d’un registre national des migrations; et le transport de marchandises. Les exceptions en gras ne s’appliquent pas aux étrangers de la République Bolivarienne du Venezuela.