Les universités avec des processus sélectifs ouverts toute l’année pour les cours de premier cycle

L’Université d’État de Campinas (UNICAMP) et l’Université fédérale de Santa Maria (UFSM) ont mis en place des procédures sélectives ouvertes toute l’année pour que les réfugiés puissent suivre des cours de premier cycle.

Universidade do Estado de Campinas (UNICAMP)

Situé dans la ville de Campinas, à São Paulo, UNICAMP offre aux réfugiés tout au long de l’année la possibilité de s’inscrire à un cours de premier cycle. Pour postuler, il est nécessaire que la personne réfugiée ait déjà obtenu le statut reconnu par Conare et à condition qu’elle présente tous les documents énumérés sur le site.

Une fois la demande déposée auprès de l’assistance du CAD, la documentation soumise sera analysée par un comité d’évaluation établi par le recteur et publiée au Journal officiel de l’État de São Paulo (DOESP). En cas d’acceptation de la demande, le DAC contactera le demandeur pour l’informer des procédures d’enregistrement.

Attention: vous ne serez pas autorisé à entrer dans la demande de poste vacant uniquement avec le protocole de demande de visa de refuge, et le demandeur devra attendre la conclusion de votre demande par Conare.

Il n’y a pas de postes vacants garantis pour les personnes ayant le statut de réfugié. L’attribution du poste à pourvoir dépendra de l’analyse de la documentation fournie par la Commission établie et du nombre maximal d’étudiants autorisé par chaque cours.

Pour plus d’informations, visitez le site Web.

Universidade Federal de Santa Maria (UFSM)

Située dans la ville de Santa Maria, dans le Rio Grande do Sul, l’UFSM offre aux réfugiés tout au long de l’année la possibilité de s’inscrire à un cours de premier cycle. La sélection est destinée aux cours techniques, technologiques et de premier cycle de l’université. Un pourcentage maximum de 5% du nombre total de places pour chaque cours sera réservé, sous réserve de l’approbation de la collégiale du cours concerné.

Les travailleurs migrants ou les réfugiés qui ont terminé leurs études secondaires ou des études équivalentes dans le pays d’origine (ou dans un autre pays où ils ont résidé) seront admis à postuler aux postes vacants. En outre, les migrants ou les réfugiés qui n’ont pas été en mesure de poursuivre des études techniques ou supérieures dans le pays d’expédition (ou dans un autre pays de résidence) en raison de la migration seront admis comme candidats. ont déjà achevé ces études équivalentes et ne présentent aucun intérêt pour la revalidation d’un diplôme.

Pour plus d’informations, visitez le site Web.