Racisme et Xénophobie

Le racisme constitue un crime grave passible de sanctions strictes prévues par le droit brésilien. Une personne accusée d’un tel crime peut endurer jusqu’à cinq ans de prison. La loi N. 7.716 décrit les cas de discrimination suivants:

  • Empêcher les personnes qualifiées d’occuper des postes au sein de la fonction publique ou dans des entreprises privées en raison de leur race, de leur couleur ou de leur religion
  • Refus de prestation de service aux personnes dans les établissements commerciaux
  • Interdire l’inscription des enfants dans les écoles
  • Empêcher les noirs de fréquenter les restaurants, les bars ou les bâtiments publics ou d’utiliser les transports en commun.

Le Code Pénal brésilien prévoit également une peine aux personnes qui insultent les individus selon des motifs raciaux (article 140). Une insulte raciale est définie comme une atteinte à l’honneur d’un individu fondée sur des éléments de race, de couleur, d’origine ethnique, de religion ou de pays d’origine. L’insulte raciale est adressée contre une personne spécifique, alors que le crime de racisme est adressée contre une collectivité.

Si vous en êtes éventuellement victime, vous devez immédiatement le signaler aux autorités publiques. Pour ce faire, plusieurs moyens sont mis à votre disposition:

Vouz pouvez en savoir plus sur le  site web du Ministère de la Justice brésilien.