Assistance aux personnes ayant des besoins spécifiques


Femmes

Au Brésil, la violence domestique ou familiale contre les femmes est punie plus sévèrement par la loi Maria da Penha, nº 11.340 / 2006. Cette loi sanctionne les actes de violence physique, psychologique, sexuelle, patrimoniale et morale pratiquées contre les femmes, quel que soit leur âge. La loi établit également les dispositions destinées à protéger les femmes victimes de violence domestique, avec la possibilité d’accorder des mesures de protection urgentes et d’orienter les victimes aux services de soins des enfants, de surveillance et d’abris si nécessaire.

Mon partenaire / mari est agressif avec moi. Je souffre constamment de menaces physiques, psychologiques, sexuelles et / ou morales. Que puis-je faire?

Dresser un constat ou un rapport d’événement auprès d’ un poste ou commissariat de police. Il existe des bureaux de police spécialisés pour les femmes, disposant d’une équipe de professionnels entraînés au service des femmes victimes de violence. Cependant, il est possible de porter plainte auprès de n’importe quel poste de police ou du Bureau du Défenseur Public. Suite au dépôt de la plainte, vous devez informer la police la prise si nécéssaire des mesures de protection et manifester votre intérêt à engager une procédure pénale contre l’auteur. Les enregistrements vidéo, audio ou photos sont de grande utilité lors de ces procédures. Le juge disposera de 48 heures pour appliquer des mesures de protection, qui peuvent s’étendre aux enfants et aux personnes à charge des femmes victimes de violence.

TVous pouvez également signaler les situations de violence domestique par le biais du Centre d’assistance aux femmes en appelant le numéro 180. La plainte est anonyme et gratuite, disponible 24 heures par jour, 7 jours par semaine, dans tout le pays.

Numéros de téléphone d’urgence

  • 180: Centre d’assistance aux femmes (Appel gratuit, service de soutien et de conseil aux femmes victimes de violence. Ce numéro est disponible tous les jours de la semaine, 24 heures par jour).
  • 181: Numéro de contact pour renseignements sur les crimes.
  • 190: Police militaire.
  • 100: Numéro de contact pour violation des droits de l’homme.

Pour plus d’informations, veuillez consulter la section sur la sécurité et accéder au site Web du Secrétariat spécial pour les politiques de la femme.

Liste des centres de référence pour les femmes au Brésil

Ici vous pouvez trouver une liste de centres de référence pour les femmes au Brésil.


LGBTI (lesbiennes, gays, bisexuels, transsexuels et intersexuels)

La lutte et la mobilisation de la communauté LGBTI ont donné lieu à d’importantes avancées ces dernières années, telles que la création du Conseil national de lutte contre la discrimination (CNCD / LGBT) et la reconnaissance par le STF (Suprême Cour du Brésil) des unions homosexuelles stables. Cependant, nous avons encore de nombreux défis à relever pour assurer une citoyenneté à part entière pour tous.

En cas de violence LGBTI-phobique, vous pouvez contacter la Ligne directe pour violation des droits de l’homme (Dial 100), toute organisation liée aux droits LGBTI, ou vous rendre auprès d’un poste de police. Pour plus d’informations, veuillez consulter la section sur la sécurité ou accéder au manuel du HCR sur les droits des réfugiés et des demandeurs d’asile LGBTI.

Si vous êtes à São Paulo, cette ville dispose d’un poste de police spécialisé dans les crimes d’intolérance:

Delegacia de Polícia de Repressão aos Crimes Raciais e Delitos de Intolerância (Decradi) – (Bureau de Police pour la Répression des Crimes Raciaux et des Crimes d’Intolérance)
Adresse: Rua Brigadeiro Tobias, 527 – 3º andar – Luz – São Paulo, SP
Téléphone: (11) 3311-3555
E-mail: decradi@policiacivil.sp.gov.br
Heures d’ouverture: du lundi au vendredi de 9h à 18h.


Enfants et adolescents

Les enfants et les adolescents peuvent être victimes d’abus physiques ou psychologiques, tels que les coups, les abus sexuels, l’humiliation et l’intimidation. L’abus peut aussi être le résultat d’une inattention, d’abandon oude négligence. En outre, le travail des enfants est l’une des violations les plus courantes des droits de l’enfant, ce qui n’est en aucun cas permis.

Pour signaler toute forme de violence contre les enfants et les adolescents:

  • Numéro d’appel direct des droits de l’homme: 100
  • Numéro d’appel de plainte de crimes: 181

Pour plus d’informations, consultez la loi sur l’enfance et l’adolescence et la section sur la sécurité.


Personnes âgées

Au Brésil, il existe deux dispositions destinées à la protection des personnes âgées, le Statut des personnes âgées et la Politique nationale de santé pour les personnes âgées. Les personnes âgées ne devraient pas subir de discrimination d’aucune sorte et devraient être soutenues par leurs enfants au cours de leur vieillesse. Les personnes âgées ont le droit de:

  • Recevoir des soins médicaux complets dans le réseau de santé publique;
  • Recevoir un traitement et recevoir des prothèses, des fauteuils roulants, des lentilles, des prothèses auditives, etc.
  • Recevez un traitement prioritaire dans les établissements publics et privés.

Pour signaler toute forme de violence à l’égard des personnes âgées, vous pouvez contacter le numéro d’appel pour l’atténuation des droits de l’homme – composer 100.

J’ai plus de 60 ans. Quel type d’aide le gouvernement, le HCR et ses partenaires peuvent-ils me fournir?

L’Avantage de Prestation Continue d’Assistance Sociale (« Benefício de Prestação Contínua ») proposé par le gouvernement constitue un avantage individuel, qui n’est pas octroyé à vie et n’est pas transférable. Établi par la Constitution fédérale de 1988, il garantit le versement d’un (1) salaire minimum aux personnes âgées de 65 ans et plus, ayant démontré leur incapacité à subvenir à leur besoins ou à être soutenus par leurs familles..

Pour être admissible au bénéfice, le sollicitant doit démontrer que le revenu mensuel par habitant de la famille est inférieur à un quart (¼) du salaire minimum. La loi détermine que le bénéfice doit être soumis à une nouvelle évaluation tous les deux (2) ans.

Si vous souhaitez postuler au BPC, demandez l’assistance d’un Défenseur Public de l’Union.


Personnes handicapées

Qu’est-ce qu’un handicap?

Un handicap se définit par une condition ou une fonction jugée significativement affectée par rapport à la norme habituelle d’un individu ou d’un groupe. Le terme est utilisé pour désigner le fonctionnement individuel, y compris la détérioration physique, les déficiences sensorielles, les déficiences cognitives, les déficiences intellectuelles, les maladies mentales et divers types de maladies chroniques.

J’ai un handicap quelconque. Quel type d’aide le gouvernement, le HCR et ses partenaires sont-ils en mesure de me fournir?

L’Avantage de prestation continue (GPC) est un avantage gouvernemental et individuel, non octroyé à vie et non transférable. Établi par la Constitution fédérale de 1988, il garantit le versement d’un (1) salaire minimum aux personnes handicapées de tout âge, indiquant qu’elles n’ont aucun moyen de subvenir à leur besoins ou d’être soutenues par leurs familles.

Pour être admissible au bénéfice, la personne handicapée doit démontrer que le revenu mensuel par habitant de sa famille est inférieur à un quart (¼) du salaire minimum. Les personnes handicapées doivent également subir une évaluation sociale et médicale, qui sera conduite par des professionnels de l’Institut national de la sécurité sociale (INSS). Selon les termes de la Loi, tout bénéficiaire doit être soumis à une évaluation tous les deux (2) ans.

Si vous souhaitez postuler au BPC, vous devez solliciter le centre d’assistance social le plus proche et, en cas de difficultés, sollicitez l’asistencia legal auprès du Défenseur Public (DPU).

Feedback

How can we improve this website? Please feel free to give us feedback if there is any information you believe is missing or could be wise to have on this website.

(Your privacy will be respected and the confidentiality of your answers will be maintained)